… nous vous présentons ici quelques images de Mansonkolon, du village et ses habitants, et de nos activités  …

Le village de Mansonkolon

Le conseil du village

  • lors de notre venue en 2009 :
  • de gauche à droite :
    • L’imam, consulte notre livre des constructions en terre
    • sous les yeux du chef de village (en blanc et écharpe rouge) : décédé depuis cette date
    • à gauche du chef de village, son adjoint, aveugle, également décédé depuis cette date;
    • puis 2 conseillers
    • Sakuba  SOUARE, alors numéro 3, devenu le chef de village (toujours chef de village en janvier 2024)
  • en partant de la droite :
    • Fantamadi SOUARE, mon “ange-gardien”
    • son frère aîné Massaré :c’est à cette famille que j’ai été affecté d’office, de par les très nombreuses années où Fantamadi était donc mon employé, mais d’abord mon ami; Massaré étant plus jeune que moi, je suis donc l’aîné de cette famille .. si un membre de la famille, jeune, se marie, et si je suis présent au village, je dois alors accueillir solennellement l’épouse ( la koniomuso = la jeune et belle mariée )
    • puis Kéba, Falaïe, etc ..

L’association des femmes ...

  • la grande réunion des femmes de Mansonkolon :

  • Ce jour-là, elles avaient mis leur plus belle tenue pour nous accueillir … signe manifeste du bonheur de nous recevoir, sachant pourtant qu’il était demandé avant notre venue, de ne pas engager de frais … pour quoi que ce soit .. car ces tenues coutent très cher, en tissu et en travail chez le tailleur …
  • la cheffe des femmes est celle la plus emmitouflée dans un linceul blanc, la 7ème en partant de la gauche …
  • son adjointe, est la seconde en partant de la droite, décédée en 2023
  • etc ..

L’école, en 2009 ...

Pas de murs en béton mais en simple paille tressée ..

pas de table .. pas de cahier .. rien ..

mais on parle, on fait réfléchir les enfants ..

c’est peu, très peu, mais moins que rien ..

le  travail ne manquera pas  pour Tapama …

Les travaux de Tapama

Les pousse-pousse ...

Les Premiers pousse-pousse  .. à Mansonkolon …

  • en voyant ces femmes porter l’eau sur la tête, sur 800 m, 3 ou 4 fois par jour, ce qui leur prend quelques heures, nous avons souhaité les soulager de cette corvée épuisante … Nous avons fait fabriquer un pousse-pousse, par notre forgeron de Bamako que nous connaissons très bien.
  • Nos amis Pierre et Christine GIRAUDON ont souhaité parrainer ce projet .. le premier pousse-leur est donc dédié …
  • nous avons expédié ce pousse-pousse de test au village … les femmes ont immédiatement adopté leur petite charrette … comme la présidente des femmes dont Fantamadi essaie de connaitre les commentaires …
  • dès lors, il ne restait plus qu’à augmenter la quantité de pousse-pousse pour satisfaire aux besoins des femmes du village … La présidente des femmes (ci-dessus avec le châle blanc) téléphona un jour à Fantamadi (à droite sur l’image ci-dessus) pour l’informer que les femmes ne portaient plus l’eau sur la tête ..
  • fini les corvées … avec transfert parfois aux enfants …
  • qui en profitent pour inventer un jeu : qui remplira son bidon le premier ..?
  • peu importe, l’essentiel est que les femmes soient soulagées ….
  • demandez donc à cette jeune femme si elle préfère ses seaux d’eau sur la tête, ou bien son pousse-pousse ..

L’escalier en terre ...

  •    ….  pour commencer … on essaie avec un escalier de bricolage …

  • on ne peut pas faire plus simple et provisoire … et cela semble satisfaire cette jeune femme qui nous passe sous le nez pour nous dire : “voyez, votre escalier, c’est super .. même avec 30 litres d’eau sur ma tête ..!!.”. ..  bonjour les muscles du cou : du béton .. avec une seule main pour tenir la bassine …  de simples tong aux pieds ..  idéal pour glisser et tomber …En veste verte, en bas de l’escalier, le chef des chasseurs : il est médusé …
  • Bref, passons à un escalier plus adapté .. 100%  en  terre ..  et tellement beau …

  • Il sera fait plusieurs photos de notre bel escalier .. y compris des femmes qui voudront un souvenir … mais, ci-après, voici ce que le fleuve en fera en une seule année … cette petite entaille, juste derrière la femme avec son seau jaune et vert; ce sera l’emplacement du futur escalier en béton.. à droite, ce sera la place du lavoir à niveaux ..

L’escalier en béton ..

  • d’abord, on prépare le site ..
  • on commence à donner une forme : l’escalier doit mesurer 12,5 m de longueur, avec une hauteur de 3,5m et des marches peu élevées et larges pour que l’escalier soit facile à escalader avec une charge sur la tête ..

  • Abdoulaye, notre chef de chantier a besoin d’infos plus précises .. je n’ai pas été assez clair …
  • il faut fixer les fers, de haut en bas, avec les piétements raccordés à la grille de fer principale ( trou à gauche )
  • on peur alors préparer le béton … il y a du travail partout : préparation du béton; recherche du sable à 300 m en aval, à 5m de profondeur, ramené avec la barque; et d’autres cassent les cailloux pour couler dans le béton …
  • et ensuite couler le béton … en ajoutant les pierres cassées pour d’autres manœuvres …
  • ça commence à prendre forme … Abdoulaye veut quelques photos souvenirs … merci Abdoulaye : bravo à toi ..
  • de droite à,gauche : le chef des maçons (j’ai oublié son nom); Abdoulaye TRAORE notre chef de chantier .. et moi-même
    • et voilà le travail achevé …  on démoulera après 2 jours de séchage  … juste le temps que notre ami Amadou Seydou TALL nous rejoigne pour apprécier le travail … et contempler le fleuve …
    • Bravo à tous … félicitations …. les femmes sont ravies … alors nous aussi …
    • maintenant, il faut réaliser le lavoir à 3 niveaux …